Tour de Bretagne : Jour 5

Jour 5 :

Distance parcourue : 48,95 km

Premier réveil sous la tente. 5h du matin, le froid humide a pénétré le duvet, il est temps que je m’habille chaudement si je veux finir ma nuit. A 8h30, le réveil sonne, je ne dois pas traîner, je mange suffisamment pour n’avoir qu’à grignoter toute la journée. Avant de partir, j’effectue quelques réparations pour l’étanchéité d’un coffre et la fixation de mon safran. Direction l’Île Verte.

Je pensais que le courant m’emmènerait sauf que j’aurais plutôt dû suivre le kerpont, mais je finis par retrouver une veine de courant. Je vise désormais l’Île Maudez que je laisse à bâbord pour ensuite viser le phare de Héaux de Brehat afin que le courant m’amène jusqu’à la dernière cardinale, qui symbolise la fin du sillon du Talbert. A cet endroit précis, je peux enfin filer cap ouest en direction de Ploumanac.

 

Jusque là, le courant était favorable mais 25 km après le départ, au niveau de Plougrescant, le courant s’inverse. Je me rends compte que je ne m’étais pas projeté dans ce genre de journée. Mon moral en prend un coup. Pourtant, je n’ai qu’un objectif et je compte bien l’atteindre. Je ne lâche rien même si je mets finalement 4 heures pour effectuer les 23 premiers kilomètres. Je mettrai 6 heures et 30 minutes pour les 26 km suivants.

Arrivé à l’Île Tomé au large de Perros-Guirec,je retrouve deux potes sauveteurs sur leur IRB (Inflatable Rescue Boat), ça fait super plaisir de les voir : du baume au cœur et du cœur à l’ouvrage ! J’appuie alors plus fort sur la pagaie pour qu’on aille manger.

Je prends l’île par le large au lieu de passer côté continent et suis à deux doigts de me retrouver au large. Il y a un courant monstre qui tire comme je n’ai encore jamais vu. Je choisis de faire cap au sud pour me sortir de ce bourbier et rejoindre un balise qui me couvre du courant. Je traverse ensuite le chenal et sa veine de courant pour enfin longer la côte jusqu’à Ploumanac’h.

J’ai alors Françoise et Henri au téléphone pour me faire le routage depuis leur carte papier. Ils m’annoncent qu’il ne me reste plus grand chose à ramer jusqu’à l’arrivée.

 

 

Le soleil est bas, le spectacle est somptueux. La Côte de Granit Rose est en feu et je n’ai plus envie de ramer mais juste de contempler. Je passe le château de l’entrée du port, heureux d’en être arrivé là.

Louisette m’attend pour m’accompagner jusqu’au camping où je pourrai prendre du repos. Louisette m’a hébergé une semaine avant mon départ alors autant vous dire que la présence d’un visage familier fait du bien. Ce soir, on fera pas de vieux os. Elle a randonné toute la journée et moi, jai quand même fait 48,95 km. Demain, une journée de repos bien méritée !
Distance totale depuis le départ : 172 km depuis Cancale.

 

#DeboutPourMaPlanète

No Comments

Post A Comment

*

code