Tour de Bretagne : Jour 11

Tour de Bretagne : Jour 11

Distance parcourue : 15 km
Temps d’effort : 4 heures

Dehors, le temps semble ensoleillé. Une météo clémente est annoncée pour la journée. Je sors de la tente et vois quelques culs nuls un peu partout. Mais, visiblement, je ne dérange pas. J’aurai moins de problème pour me changer.

J’avale mon petit déjeuner contre-indiqué pour ce genre de périple; que des trucs sucrés ! Une fois n’est pas coutume, j’ai fait les courses pour faire uniquement plaisir aux papilles.

Je range tout et enfile le bas de ma combi.
Les roues de mon paddle sont sous-dimensionnées, je trime à tirer mon embarcation jusqu’à l’eau. Un gars cool arrive en courant pour m’aider, et ça avance tout de suite plus vite !

Je décolle de la Palue avec un peu de brume et de vent. Il y aussi quelques restes de houle de la veille. Direction la Baie des Trépassés !

Au moment du départ, le vent forcit et la houle gonfle. Je me retourne devant le cap de la Chèvre juste avant d’attaquer la traversée de la baie de Douarnenez Tourisme. Quelques minutes plus tard, le CROSS m’appelle. Je comprends rapidement que si je ne les rappelle pas, un disposite SAR (Search & Rescue) va être déclenché !

J’aperçois les premiers marsouins (dauphins) qui sautent dans les vagues, ils sont venus surfer la houle et ça c’est mauvais signe. Je vais me prendre un sacrée rafale à laquelle je ne m’étais pas vraiment préparé. Je rame de plus en plus fort pour lutter contre le vent qui vient de se lever. Je me démène pour être bien placé entre les paquets de houle. Quand j’ai le temps, je scrute ma carte Navionote (vieux modèle de carte très pratique) ainsi que la côte pour chercher une abri au plus vite. Le vent me pousse vers la côte escarpée. Alléluia ! J’arrive à la Plage De Pors Peron. Je croise Thomas qui rentre d’une sortie de pêche en kayak , puis un autre gars sorti relever les casiers en bateau.
Il a failli avoir de sérieux problèmes dans ces deux mètres de creux ! On tombe tous d’accord sur le fait que la météo ne l’avait pas prévu…

Simon Guillemin, un photographe et videaste talentueux que j’ai rencontré grâce à Julien Moreau – Eco Aventurier, vient me rejoindre pour faire quelques images. Le temps se calme et le soleil arrive. Ses parents l’ont accompagné et nos échanges au restau font chaud au cœur !

#DeboutPourMaPlanete

No Comments

Post A Comment

*

code